Le guide ultime pour créer des landing pages qui convertissent.

La création d’une landing page est un moyen simple et rapide d’augmenter le trafic de votre site web et de booster vos ventes. Il existe cependant de nombreuses erreurs à éviter pour garantir la réussite de ces pages. Voici donc le guide ultime pour créer des landing pages qui convertissent.

1. Qu’est-ce qu’une landing page ?

Une landing page est une page web qui a pour but de convertir un visiteur en client. Elle est créée pour être le moyen le plus efficace possible d’amener un prospect à atteindre son objectif.

Avant de créer une landing page, il est important de savoir quels sont les objectifs que vous voulez atteindre avec cette page et comment vous pouvez les atteindre.

Par exemple, si votre objectif est de générer plus de trafic ou de conversions, il est préférable d’utiliser des outils de génération de trafic comme les campagnes AdWords (c’est-à-dire des annonces publicitaires) ou bien le marketing viral.

Néanmoins, si votre objectif est d’augmenter les ventes ou l’engagement de vos clients, il est préférable de créer une landing page. La bonne nouvelle est que vous pouvez faire les deux en même temps.

Une landing page est un outil puissant qui a beaucoup d’avantages pour votre site web et votre business. Elle vous permet de capturer l’attention des prospects et de les convertir en clients, en augmentant le taux de conversion de votre site Web.

Cependant, une landing page est plus qu’un simple site web qui comporte du texte et des images, c’est un outil marketing. C’est pourquoi il est important de créer la meilleure landing page possible qui correspond à vos objectifs et à vos besoins.

Ce guide vous expliquera le processus simple et facile à suivre pour créer une landing page qui convertit

2. Pourquoi créer des landing pages ?

 

Une landing page est un outil marketing qui vous permet d’attirer les visiteurs vers votre site web pour gagner de l’argent ou pour augmenter le nombre d’inscrits.

Le principal objectif d’une landing page est d’augmenter les inscriptions à votre liste de diffusion et les ventes. Vous pouvez aussi utiliser une landing page pour collecter des informations personnelles de vos clients.

Voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez avoir une landing page sur votre site web :

  • Augmenter le trafic vers votre site
  • Augmenter la visibilité de votre entreprise
  • Augmenter vos ventes
  • Augmenter le nombre d’inscriptions à votre liste de diffusion
  • Augmenter le nombre de clients
  • Augmenter la conversion des prospects en clients

3. Comment créer des landing pages ?

 

1. Commencez par définir vos objectifs

 

Tout d’abord, vous devez définir vos objectifs. Il est important de savoir à quoi vous aspirez avant de pouvoir réaliser vos objectifs. Pensez bien à ce que vous souhaitez et à ce qui vous permettra d’atteindre votre but avant d’engager des dépenses.

2. Faites un plan

 

Maintenant que vous avez défini vos objectifs, il est temps de les réaliser. Vous devez définir un plan d’action et prévoir les ressources nécessaires pour y arriver. Faites en sorte que votre plan d’action soit adapté à vos objectifs, sinon vous risquerez de ne pas être efficace.

 

3. Trouvez une place pour votre landing page

 

Une fois que vous avez défini vos objectifs et que vous avez élaboré un plan d’action, il est temps de trouver une place pour votre landing page. En effet, vous devez choisir le bon endroit pour que votre page soit visible et accessible. On peut par exemple choisir un site de référencement, un site d’annonces ou un blog.

Créez une landing page

Une fois que vous avez défini votre public cible, votre plan d’action et le support de votre landing page, il est temps de créer la page. Vous pouvez faire cela seul, mais vous pouvez aussi faire appel à l’aide d’un spécialiste en contact notre agence web Une fois la page créée, il ne vous reste plus qu’à la mettre en ligne sur le site dédié.

Maintenant que vous avez toutes les informations nécessaires pour créer une landing page, vous êtes prêt à créer votre propre page et à réaliser vos objectifs. N’oubliez pas que les meilleurs résultats ne viennent pas du jour au lendemain. Il faut du temps et de la patience pour faire connaître votre page et gagner des clients.

 

4. La recette secrète pour réussir sa landing page

 

Vous avez créé votre page et vous l’avez mise en ligne sur Internet. Et maintenant ? Comment faire pour que vos visiteurs s’inscrivent à votre newsletter, entrent dans votre liste de contacts ou téléchargent votre ebook ? L’une des clés pour réussir est d’utiliser une landing page qui correspond exactement au profil de vos visiteurs. Pour cela, il est important de connaître leur comportement et leurs habitudes.

Le marketing personnalisé repose sur les informations que vous avez sur votre cible et qui vous permet de connaître ses besoins, ce qu’elle veut, ses centres d’intérêt et ses préférences. La bonne nouvelle est que vous pouvez utiliser les données personnelles de vos visiteurs pour créer une landing page qui leur correspond.

La première étape est de créer un profil de votre client idéal, en analysant tous les éléments concernant sa personne, son style de vie et ses habitudes. Il n’est pas rare que vous en appreniez plus sur lui que vous ne le pensiez.

La deuxième étape est de réaliser une étude de marché afin de déterminer les attentes et le comportement des visiteurs qui se rendent sur votre site. Cela vous donne des informations utiles, comme la fréquence à laquelle ils consultent votre site ou leurs habitudes de navigation.

La troisième étape est d’analyser l’adresse IP de vos visiteurs et leur navigateur. En effet, cette information vous permet d’identifier leur lieu géographique et leur navigateur internet.

La quatrième étape est de créer un profil des habitudes de navigation de chaque visiteur afin d’identifier les points communs qu’il a avec vos clients clés. Cela vous donne une image plus précise de votre cible et vous permet d’affiner votre offre en fonction des centres d’intérêt qu’elle a.

Enfin, la dernière étape est de savoir comment communiquer avec vos clients potentiels et de savoir comment vous positionner par rapport à eux.

C’est pourquoi il est essentiel d’identifier votre client idéal, car cela vous permettra d’affiner votre stratégie et de bien définir votre positionnement sur le marché.

 

Les 6 étapes à suivre pour identifier votre client idéal :

 

1 – Définissez votre cible marketing

Pour atteindre vos objectifs, il est primordial de définir clairement votre cible. Il faut savoir qui vous veut et pourquoi.

Dans un premier temps, vous devez définir le secteur d’activité de votre entreprise. Cette étape est importante car elle définit le périmètre de votre marché potentiel. Vous pouvez définir votre cible à un niveau très large comme « les entreprises » ou à un niveau très précis comme « les entreprises du secteur d’activité X en France ».

Une fois que vous avez défini le secteur d’activité de votre entreprise, vous pouvez définir votre cible à l’intérieur de ce secteur. Vous pouvez par exemple dire que votre cible est « les restaurateurs » ou « les restaurateurs de la région parisienne ».

Bien que vous partiez d’un large périmètre, il n’est pas toujours très facile de trouver des clients. C’est pourquoi il est important de se fixer des objectifs en fonction de votre cible . Par exemple, si vous définissez votre cible sur « les restaurateurs de la région parisienne », vous pourrez définir un objectif sur « le chiffre d’affaires généré par les restaurateurs de la région parisienne ».

Vous pouvez aussi définir une cible en fonction de votre produit. Vous pouvez dire que votre cible est « les restaurateurs qui ont besoin d’une solution automatisant leur traiteur ».

2 – Définissez votre client idéal

Au-delà de votre cible, vous devez aussi définir comment vous voyez votre client idéal.

Pour cela, il faut s’interroger sur les caractéristiques de l’entreprise que vous souhaitez développer. Vous vous demanderez ce qu’est un bon client pour vous. Vous pourrez par exemple répondre à la question suivante :

« Qu’est-ce qu’un bon client pour moi ? »

Ce peut être une entreprise qui a besoin de votre produit au bon moment. Ou encore une entreprise qui a les ressources pour financer le coût de votre produit sans renoncer à d’autres investissements.

Demandez-vous aussi ce qu’il vous faut pour gagner votre client, par exemple :

« Quel est le service que je peux apporter à mes clients ? »

Pour répondre à cette question, il faut avoir défini votre valeur ajoutée en tant qu’entrepreneur. Vous pouvez prendre comme référence votre expérience personnelle. Quelle était votre valeur ajoutée pour vos clients ? Vous pouvez aussi prendre comme référence votre expertise. Quelles sont les compétences que vous souhaitez mettre à disposition de vos clients ?

Vous pouvez aussi lister les points-clés du service que vous allez apporter à vos clients :

« Quel est le service que je veux offrir à mes clients ? »

Ce peut être tout un ensemble de services ou de produits que vous allez offrir à vos clients. Par exemple :

– Un service de conseil sur votre projet ;

– Un service d’accompagnement à la mise en place de votre projet ;

– Un service d’assistance pour le développement de votre projet ;

– Un service de formation pour lancer votre projet ;

– Un service de création de sites Internet.

Vous pouvez aussi élaborer une liste de vos produits :

« Quels sont les produits que je veux offrir à mes clients ? »

Ce peut être aussi tout un ensemble de produits que vous allez vendre à vos clients. Par exemple :

– Un produit de conseil sur votre projet ;

– Un produit d’accompagnement à la mise en place de votre projet ;

– Un produit d’assistance pour le développement de votre projet ;

– Un produit de formation pour lancer votre projet ;

– Un produit de création de sites Internet.

Vous pouvez aussi définir votre objectif financier : « Quelles sont les rentabilités que je veux ? »

Il est possible d’élaborer une liste avec les diverses rentabilités que vous souhaitez offrir à vos clients. Par exemple :

– Un tarif horaire ;

– Un tarif pour la mise en place de votre projet ;

– Un tarif pour l’accompagnement de votre projet ;

– Un prix pour une prestation d’assistance pour le développement de votre projet ;

– Un prix pour une prestation de formation pour lancer votre projet ;

– Un prix pour la création de sites Internet.

Vous pouvez aussi définir votre objectif d’activité : « Combien de clients je veux ? »

Il est possible d’élaborer une liste avec les différentes quantités que vous souhaitez avoir en activité. Par exemple :

– 1 client par mois ;

– 3 clients par mois ;

– 5 clients par mois ;

– 10 clients par mois ;

– 20 clients par mois ;

– 50 clients par mois ;

– 100 clients par mois.

Vous pouvez aussi définir votre objectif de chiffre d’affaires : « Combien de clients je veux ? »

Il est possible d’élaborer une liste avec les différentes quantités que vous souhaitez avoir en chiffre d’affaires. Par exemple :

– 1 000 € de CA par mois ;

– 3 000 € de CA par mois ;

– 5 000 € de CA par mois ;

– 10 000 € de CA par mois ;

– 20 000 € de CA par mois ;

– 50 000 € de CA par mois ;

– 100 000 € de CA par mois.

Vous pouvez aussi définir votre objectif d’audience : « Combien de clients je veux ? »

Il est possible d’élaborer une liste avec les différentes quantités que vous souhaitez avoir en audience. Par exemple :

– 1 000 visiteurs uniques par mois ;

– 3 000 visiteurs uniques par mois ;

– 5 000 visiteurs uniques par mois ;

– 10 000 visiteurs uniques par mois ;

– 20 000 visiteurs uniques par mois ;

– 50 000 visiteurs uniques par mois ;

– 100 000 visiteurs uniques par mois.

Vous pouvez aussi définir votre objectif d’achats : « Combien de clients je veux ? »

Il est possible d’élaborer une liste avec les différentes quantités que vous souhaitez avoir en achats. Par exemple :

– 1 achat par mois ;

– 3 achats par mois ;

– 5 achats par mois ;

– 10 achats par mois ;

– 20 achats par mois ;

– 50 achats par mois ;

– 100 achats par mois.

Vous pouvez aussi définir votre objectif d’abonnés : « Combien de clients je veux ? »

Il est possible d’élaborer une liste avec les différentes quantités que vous souhaitez avoir en abonnés. Par exemple :

– 1 abonné par mois ;

– 3 abonnés par mois ;

– 5 abonnés par mois ;

– 10 abonnés par mois;

Vous pouvez aussi définir votre objectif de pages vues : « Combien de fois je veux que mes pages soient visitées ? »

Il est possible d’élaborer une liste avec les différentes quantités que vous souhaitez avoir en pages vues. Par exemple :

– 1 000 pages vues par mois ;

– 3 000 pages vues par mois ;

– 5 000 pages vues par mois ;

– 10 000 pages vues par mois.

Enfin, il est possible d’élaborer une liste avec les différentes quantités que vous souhaitez avoir en revenus : « Combien de revenus je veux ? »

Il est possible d’élaborer une liste avec les différentes quantités que vous souhaitez avoir en revenus. Par exemple :

– 1 000 euros de revenus par mois ;

– 3 000 euros de revenus par mois ;

– 5 000 euros de revenus par mois ;

– 10 000 euros de revenus par mois.

 

5. Faire du split testing (test A/B)

 

Le test A/B est une technique qui consiste à tester deux variantes d’un même contenu afin de déterminer laquelle rencontre le plus de succès.

Pour cela, vous rédigez deux versions du même contenu, identiques dans tous les aspects à l’exception du titre du contenu.

Si vous avez choisi la variante A et que vous constatez que le nombre de clics est moins important que celui de la variante B, vous pourrez alors modifier votre titre pour connaître laquelle est plus réussie.

C’est une technique qui peut être très intéressante, mais qui nécessite un travail considérable en termes de temps. L’idéal est donc qu’elle soit menée avec un peu de recul par rapport à l’action, c’est-à-dire au moment où vous écrivez votre contenu.

Vous devez vous demander quels sont les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre contenu et quels sont les résultats que vous voulez obtenir.

Par exemple, si votre objectif est d’augmenter le taux de clics pour augmenter vos revenus publicitaires, vous pouvez rédiger deux versions du même contenu qui diffèrent par le titre. Vous travaillez alors sur la version A et vous mettez en place un test A/B.

Au bout d’un certain temps, vous regardez les résultats et vous modifiez votre titre si besoin. À ce moment-là, vous pouvez réaliser le même exercice avec la version B.

C’est un exercice qui vous permettra de savoir quelle est la bonne version, mais qui peut vous prendre beaucoup de temps.

Pourquoi opter pour des A/B tests ?

Le principal avantage du A/B testing est de savoir ce qui marche et ce qui ne marche pas. Cela vous donne une idée de ce que les utilisateurs veulent voir sur votre site et cela vous permet de l’améliorer.

Il est aussi possible d’évaluer plusieurs options en même temps, ce qui vous permet d’évaluer leur efficacité à la fois de façon qualitative et quantitative.

Au contraire, si vous ne testez pas votre site, vous ne saurez jamais quelle version marche le mieux et vous n’aurez pas d’idée de ce que les utilisateurs veulent voir sur votre site.

Faire du A/B testing est donc un excellent moyen de ne pas être complètement dans le flou, que ce soit sur la qualité de votre contenu, la façon dont il est présenté ou encore la manière dont il est structuré.

En conclusion sur l’A/B testing

L’A/B testing est une technique extrêmement pratique pour savoir comment écrire des contenus dans l’optique d’un site web, mais il faut avouer que cela demande un investissement considérable en termes de temps.

6. Quels outils utiliser ?

 

L’outil le plus connu et le plus utilisé pour l’A/B testing est Google Analytics. Vous pouvez y suivre les résultats de votre test et vous pouvez même visualiser la conclusion en temps réel. Une fois que vous avez choisi la version A et la version B, vous pouvez voir si cela fonctionne ou pas.

Avec Google AdWords, vous pouvez faire un test de différents formats de contenus pour voir quelle version génère le taux de clics le plus élevé.

Vous pouvez aussi utiliser Google Content Experiments. C’est un outil qui permet d’évaluer des expériences SEO, comme les campagnes de liens, mais aussi le contenu.

Dans ce cas-ci, vous pouvez cibler des groupes de personnes différentes. Par exemple, si vous souhaitez savoir comment écrire des contenus que vos clients lisent pour pouvoir les convertir en clients, vous pouvez cibler l’âge, le sexe et autres variables .

Vous pouvez visualiser les résultats en temps réel et vous verrez qui lisent le plus votre contenu. C’est très intéressant car vous pouvez ainsi adapter votre contenu pour faire en sorte que tout le monde lise votre contenu.

Conclusion

Vous l’avez compris, il faut passer à l’action et essayer différentes méthodes pour attirer des clients.

Vous pouvez aussi bien utiliser du contenu sponsorisé sur Google AdWords que du contenu sponsorisé sur Facebook.

La clé est d’essayer différents formats de contenu et de suivre la méthode qui fonctionne le mieux.

Si vous vous posez des questions, vous pouvez consulter notre site internet www.instants-web-agency.fr

Source de l’article : www.instants-web-formation.fr

INSTANTS WEB LEARNINGNotre siége
Notre siège social se situe dans la région des Hauts de France prés de Lille, au carrefour de l'Europe.
NOS CENTRESEn France
Orchies
Paris
Bordeaux
SUIVEZ-NOUSsur les réseaux sociaux
Restez informés des dernières formations, des nouvelles sessions.